fbpx
Le blog doBrief

J’ai testé le générateur de contenu via intelligence artificielle !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Leur seule évocation donne des sueurs froides à certains rédacteurs web. Tout comme Voldemort, ils ne sont jamais nommés en public. Et si par mégarde, un néophyte du monde digital s’aventure à violer cette règle tacite, un silence de plomb s’abat sur la salle.

Eux, ce sont les générateurs automatiques de contenus. Oui, j’ose vous en parler à visage découvert. Mieux encore : j’en ai testé un et vous donne mon avis objectif à son sujet.

Qu’est-ce qu’un générateur automatique de contenu par intelligence artificielle ?

Et si rédiger un article de blog de 3 000 mots ne prenait désormais que quelques minutes ? C’est la promesse faite par certaines intelligences artificielles.

Home Page generateur de contenu

Se présentant comme des alternatives moins onéreuses et peu chronophages, ces robots sont censés accomplir le même travail que les rédacteurs web.

Dès qu’un sujet est entré, ils écument la toile à la recherche de données pertinentes y afférant. Une fois les informations sélectionnées, ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Capables de comprendre le langage humain, ils rédigent des contenus qui plairont tant aux lecteurs qu’aux moteurs de recherche.

En faisant confiance à l’une de ces intelligences artificielles (également appelée IA), vous obtiendrez donc un article optimisé SEO en un battement de cils. Du moins, c’est ce qu’affirment les concepteurs de ces logiciels.

Se basant sur un algorithme appelé « la chaîne de Markov », ces robots prédisent les attentes des lecteurs et s’attèlent à y répondre.

Notons également la sortie en 2020 de l’intelligence artificielle GPT-3 développée par la société OpenAi, dont l’un des deux présidents est un certain … Elon Musk. À ce jour, GPT-3 est le modèle de langage AI le plus abouti qui soit. Cette intelligence artificielle étant en open source (le code est en accès libre), il y a fort à parier que bon nombre de nouvelles start-up spécialisées dans la génération automatique de contenu l’utilisent.

Dans les antres de la Silicon Valley, plus d’un générateur automatique de contenus a vu le jour. Parmi eux, un robot en particulier a attiré l’œil de votre humble serviteur : Copysmith.

L'un des meilleurs outils de rédaction SEO

Puis-je créer un article de blog avec de l’IA ?

Dans la théorie oui.

Depuis 2020, plusieurs solutions spécialisées dans la génération automatique de contenu ont vu le jour : Kafkai, Ocoya, Writerzen, Smartwriter …

De tous ceux que nous avons pu tester, copysmith est pour nous le plus abouti.

C’est en Californie que ce robot rédacteur a été codé de toutes pièces. Ceci dit, il est temps de rentrer dans le vif du sujet : les textes produits par ce robot en valent-ils réellement la peine ? Grâce aux 7 jours d’essai offerts par le logiciel, j’ai pu me forger ma propre opinion.

Une fois votre compte gratuit créé, l’intelligence artificielle vous invite à sélectionner le type de contenus à rédiger. Articles de blog, fiches produits, Google ads, … Ce ne sont pas les options qui manquent.

En ayant opté pour l’article de blog, vous êtes invité à opter pour l’un de ces modèles :

  • Blog outline : pour générer automatiquement le plan d’un article de blog.
  • Content enhancer : pour améliorer et affiner un contenu existant.
  • Blog intro : pour obtenir des introductions de blog en quelques secondes.
  • Blog post (hérité) : pour créer un article de blog … en entier
objectifs article de blog 2

Dans le cadre de cette revue, l’article de blog « Conseils : comment choisir des chaussures pour hommes adaptés à son style » (Bonne Gueule) a fait office de référence. C’est donc tout naturellement que le robot a été invité à rédiger sur le même sujet.

Générer automatiquement l’introduction d’un article de blog

Nous avons débuté notre texte avec l’option « Blog Intro ».

Après avoir indiqué les informations demandées par le robot (une courte description du sujet), je lance la génération automatique !

En 15 secondes, l’intelligence artificielle a généré neuf introductions dont le nombre de caractères oscille entre 107 et 268, pour une moyenne de 45 mots.

Propositions de texte dAI Copysmith

En tant que professionnel de la rédaction web, je dois admettre avoir eu de belles surprises. Une de ces propositions m’a tout bonnement bluffé :

« La chaussure est un accessoire qu’on ne doit pas négliger dans notre garde-robe. Elle est très importante, car elle donne une image de soi et elle permet de se tenir droit. Un bon choix de la chaussure est donc primordial pour élargir votre style et assurer une allure parfaite à votre tenue. »

À titre de comparaison, voici l’introduction présente sur l’article servant de témoin.

introduction Bonne Gueule

Nous sommes d’accord, l’introduction générée est un peu courte et moins agréable à lire que celle de l’article de référence, mais elle reste néanmoins utilisable telle quelle.

Pour être certain que l’intelligence artificielle ne s’inspire pas (un peu trop) du contenu d’un autre site web, j’ai analysé le texte rendu avec le programme plagium, qui permet de déceler les vilains garnements qui font du duplicate content.

Aucun problème de ce côté-là. Plagium ne détecte aucun duplicate content.

Test de duplicate content avec plagium

Bien que dans des styles différents, les deux introductions sont parfaitement acceptables. Sur un plan purement stylistique, c’est donc un grand oui pour le générateur automatique de contenu. Idem sur l’aspect technique.

Sur les neuf propositions qui ont été livrées, aucune faute d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe n’a été décelée.

Puis-je générer automatiquement un plan pour mon article de blog ?

Oui, le robot le propose à travers sa fonctionnalité « blog outline ».

Le encore, le résultat est surprenant.

Generation automatique du plan dun article de blog 1

Même si vous n’utiliserez probablement pas le plan tel qu’il est proposé, la suggestion permet toutefois de ne pas partir de zéro.

L’intro et le plan, c’est déjà bien. Mais on est loin d’avoir terminé notre article de blog.

Qu’en est-il du contenu ?

Puis-je générer automatiquement un paragraphe de blog avec de l’IA ?

À la différence des deux fonctionnalités précédentes, l’intelligence artificielle vous demande explicitement d’indiquer un texte de référence. En somme, le paragraphe que vous désirez « copier ».

Chose faite, nous lançons la génération du contenu en espérant être une nouvelle fois agréablement surpris.

🥁🥁🥁🥁🥁🥁🥁

Voilà le résultat :

creation paragraphe de blog 1

Si l’IA a bien compris le thème abordé (style et chaussures), le résultat est beaucoup moins convaincant.

  • Les textes générés sont trop courts.
  • Le premier est inutilisable, car se répète
  • Le deuxième est hors sujet
  • Le troisième évoque une marque ou un distributeur

Mention spéciale au passage généré suivant, qui nous a bien fait rire :

« Ils proposent des modèles de chaussures pour hommes, femmes et enfants qui sauront combler tous les détenteurs de pieds »

Sur l’ensemble des textes générés, aucun n’est utilisable.

Passons maintenant à la génération d’un article de blog … dans son intégralité 😱😱😱😱

Puis-je générer un article de blog entier avec l’intelligence artificielle ?

C’est bien ce que propose le robot-rédacteur, du moins dans la théorie.

Je tiens à préciser qu’il s’agit d’une fonctionnalité indiquée comme « héritée ». C’est-à-dire qu’elle est obsolète ou en attente d’optimisation, mais est censée toutefois assurer le service pour lequel il a été conçu.

C’est ce que nous allons vérifier.

Pour paramétrer la création d’un article de blog, il faut dans un premier temps fournir à l’IA plusieurs informations :

  • Un titre
  • Un paragraphe, pour que l’IA comprenne thème du sujet abordé et le ton que vous désirez employer.
  • 1 phrase représentant le début du 1er paragraphe
  • 1 phrase représentant le début du 2e paragraphe
  • 1 phrase représentant le début du 3e paragraphe

Il est donc nécessaire d’avoir, au préalable, un plan précis ainsi qu’un peu de contenu pertinent avant de lancer la génération de l’article de blog dans son intégralité.

Chose faite, nous lançons la génération de l’article de blog avec hâte.

🥁🥁🥁🥁🥁🥁🥁🥁

Voici le résultat :

generation dun article de blog dans son integralite

Nous entrons clairement dans une autre dimension.

L’intelligence artificielle est complètement à côté de la plaque. Le résultat est purement et simplement incompréhensible et inutilisable.

Mais ne soyons pas trop durs avec notre robot rédacteur. Cette fonctionnalité est clairement indiquée comme « héritée » d’une version précédente. Espérons toutefois qu’il puisse faire beaucoup mieux à l’avenir si la fonctionnalité venait à être prolongée.

Les limites actuelles de l’intelligence artificielle pour créer un article de blog

Même si le robot est capable de générer du contenu éditable, certains éléments viennent assombrir le tableau.

Les textes générés sont trop courts

Lors de nos tests, nous avons pu créer des textes de 45 mots en moyenne. C’est largement sous la barre des 1200 mots conseillés par les spécialistes du SEO.

Il faudra donc lancer la création d’environ 25 textes pour atteindre ce seuil. Et cela, si les 25 contenus générés sont bons du premier coup. Ce qui n’a pas été le cas lors de nos tests.

Cela peut devenir très chronophage

Générer un contenu ne se fait pas en un simple clic.

Il faut paramétrer le logiciel en l’alimenter en contenu similaire à ce que vous désirez obtenir. Cela nécessite donc d’avoir, en amont, un sujet précis, un plan clair et avoir sélectionné une ou plusieurs sources d’information de qualité.

Les textes techniquement ne sont pas bons

Nous avons également voulu tester un sujet technique (mais pas trop) et récent (mais pas trop non plus).

Nous avons jeté notre dévolu sur le thème du vapotage, avec le sujet : Comment résoudre les problèmes de fuites de ma cigarette électronique ?

Là encore, nous obtenons une introduction acceptable, bien que très courte :

La cigarette électronique est une alternative à la fumée classique. Ce qui a commencé comme un outil pour aider les fumeurs à arrêter le tabac a définitivement évolué en un produit de consommation populaire.

Ainsi qu’une proposition de plan nous permettant de ne pas partir de zéro.

Section 1: Définition de la tâche

Section 2: Mécanisme de fuite et analyse

Section 3: Les dangers d’une fuite d’e-liquide

Section 4: Réflexes à avoir en cas de fuite

Comme pour le sujet précédent, l’intelligence artificielle a par a visiblement du mal à créer des paragraphes corrects.

Voici le paragraphe de référence que nous avons indiqué dans le paramétrage :

Le Drip Tip est l’embout buccal de votre cigarette électronique. Les fuites de drip tip sont très souvent causées par une congestion de la résistance par du e-liquide. La résistance est pleine, car la cigarette électronique n’arrive pas à vaporiser tout le e-liquide se trouvant à l’intérieur de celle-ci. Ce phénomène peut faire remonter du e-liquide par le Drip Tip et causer des projections.

Et voici les 3 premiers paragraphes générés :

Generation dun paragraphe de blog sur la cigarette electronique

Résultat :

  • Les textes sont trop courts
  • La qualité rédactionnelle n’est pas bonne pour 2 d’entre eux
  • L’explication donnée n’est pas correcte pour 2 d’entre eux

Aucun des textes générés n’est utilisable.

Cet article vous intéresse ?

2 fois par mois, recevez des astuces et bonnes pratiques sur la création de contenus web.

C’est gratuit. Désabonnez-vous à tout moment.

Mon avis sur la génération d’un article de blog par intelligence artificielle

À la différence des mentions figurant sur la page d’accueil, l’IA n’a pas de peine à travailler sur des termes en français, si le sujet est simple.  Les introductions rendues par l’IA sont bonnes. Pas de fautes grossières ou de tournures de phrases qui font mal aux yeux. Sans faire preuve d’un style unique, elles restent généralement utilisables telles quelles.

Cependant, en l’état actuel, le robot générateur de contenu est loin d’être la terre promise. Les inconvénients pèsent trop lourd pour qu’une telle technologie puisse être utilisée au quotidien telle qu’elle existe maintenant.

Tout d’abord, il n’est pas possible de générer un article de blog entier. Seuls les introductions et, en partie, le plan généré nous ont convaincus.

De plus, les textes générés sont très courts ce qui nécessite de générer des dizaines de contenus par article. Or, il est nécessaire de rechercher de nombreuses informations en amont, telles qu’un plan détaillé et des sources d’informations pertinentes.

Ce qui m’embête également est le ton, très impersonnel, du contenu créé. En tant que rédactrice professionnelle, je ne m’autorise pas à rendre un texte rédigé de cette manière à un client.

Avec ses plans d’article et ses introductions acceptables, le logiciel peut faire office de booster de créativité. Voyez-le comme un outil vous permettant de venir à bout du syndrome de la page blanche, mais pas plus. En l’état actuelle, l’intelligence artificielle, seule, ne peut prétendre se substituer à une rédaction manuelle pour la création d’un article de blog.

Lire aussi : Comment écrire rapidement un article de blog 

À propos de l'auteur
Jeremy C.
Jeremy C.
Guides pour bien commercer
Articles populaires
Lire aussi
La passion de la rédaction

Nous sommes là pour vous aider dans votre rédaction de contenu web. Formez-vous gratuitement, recevez des conseils, et trouvez de l’inspiration pour démarrer et développer une activité prospère.

C’est gratuit. Désabonnez-vous à tout moment.

Un des meilleurs outils de rédaction SEO